Grève d’avion : les droits des passagers si leur vol est affecté

Vous êtes sur le point de prendre un vol, mais on vous informe qu’une grève d’avion a lieu, et donc que votre avion risque de ne pas décoller ? Il n’est jamais agréable de vivre une pareille situation. Cela est aussi bien valable pour les passagers que pour la compagnie aérienne. Une grève d’avion peut avoir de multiples répercussions, pour ne citer que les retards de vol, ainsi que les annulations. Le point sur les droits des passagers dans ce genre de circonstance.

Grève d’avion : les obligations de la compagnie aérienne

Si une grève d’avion survient dans un aéroport, la compagnie aérienne est tenue de se plier à certaines réglementations. Celle-ci doit assumer certaines responsabilités vis-à-vis de sa clientèle. De leur côté, les passagers ont des droits.

Le devoir d’informer les passagers de la situation

Les compagnies aériennes sont dans l’obligation de tenir leurs passagers informés des prestations qu’elles fournissent en cas de grève d’avion. Cela est régi par la loi n° 2021-375 du 19 mars, laquelle entre en vigueur auprès de toute organisation ou entreprise qui s’illustre dans le domaine du transport aérien de personnes.

De ce fait, les passagers doivent être renseignés sur la situation réelle du trafic aérien. La compagnie aérienne devra alors prévenir chacun de ses clients des éventuels retards de vols ou annulations en rapport avec la grève d’avion.

Le versement d’une indemnité

En France, les annulations de vol, de même que les retards, découlent le plus souvent d’une grève d’avion. La loi européenne précise qu’en cas de grève d’une compagnie aérienne, cette dernière a le devoir de prendre toutes les dispositions afin que cela n’ait pas d’impact sur l’organisation des vols.

En vertu de cette loi, la compagnie doit verser une indemnité allant de 250 euros à 600 euros. Toutefois, si elle est à même de démontrer qu’elle a déjà adopté toutes les mesures nécessaires, mais que cela n’a pas suffi pour éviter tout incident sur les vols, elle ne sera pas contrainte d’indemniser ses passagers.

Grève d’avion : les droits des passagers si leur vol est perturbé

Dans le cas où votre vol serait annulé ou si son retard est important, quand bien même la compagnie aérienne ne serait pas à l’origine de cela, elle se doit de vous apporter une assistance, en vous offrant certains services.

Divers privilèges pour les passagers

Si votre vol est perturbé à cause de la grève, vous bénéficierez de certains privilèges. En premier lieu, il revient à la compagnie aérienne de vous offrir des rafraîchissements et un repas jusqu’au prochain vol.

Vous serez en outre logé, dans le cas où votre vol serait programmé le lendemain de votre vol initialement prévu. Vous serez alors accompagné jusqu’à votre hôtel. Vous serez également transféré sur un autre vol afin que vous puissiez tout de même vous rendre à votre destination.

Cas de dédommagement d’un passager ayant choisi une offre séjour « tout compris »

Pour faciliter leurs voyages, certaines personnes optent pour les offres séjour « tout compris » proposées par certaines agences de voyages. Cela comprend généralement le vol, le transport durant le séjour, sans oublier l’hébergement.

Si malheureusement le vol est annulé pour grève d’avion, l’agence suggère des alternatives afin de dédommager son client. À titre d’exemple, l’agence de voyages pourra accorder un avoir sur le prochain voyage de son client.